Poser du carrelage dans une douche à l'italienne
La douche à l’italienne est populaire pour son look esthétique, son design élégant et son confort d’utilisation.

La douche à l’italienne est populaire pour son look esthétique, son design élégant et son confort d’utilisation. C’est une tendance actuelle pour aménager une salle de bain moderne et est souvent faite en carrelage. Bien que les travaux soient coûteux, poser les carreaux soi-même peut être plus avantageux. Suivez notre guide pour réussir le projet.


Quelles sont les spécificités de l’installation ?

Une douche à l’italienne est une douche de plain-pied qui se situe au même niveau que le sol, mais doit être légèrement inclinée pour permettre l’évacuation des eaux usées. Elle se caractérise par son esthétique sans marche et par sa facilité d’accès pour les personnes à mobilité réduite. Dans certains cas, comme une rénovation sans vide sanitaire, il peut être nécessaire de créer une petite marche pour niveler les niveaux, mais cela n’affecte pas l’apparence d’une douche à l’italienne si le sol de la salle de bain et celui de la douche sont unifiés.


Bien choisir son carrelage avant la pose

Pour un revêtement de douche à l’Italienne, le carrelage est le choix idéal. Il est facile à entretenir, simple à poser et adapté à tous les budgets. Il offre également un large choix de motifs, de couleurs et de finitions. Cependant, lors de la sélection, il est important de considérer la sécurité. Il est recommandé d’opter pour un carrelage de classe C avec une norme PEI et des propriétés antidérapantes. Vous pouvez également choisir des carreaux classés selon la norme UPEC avec les indices U2, P2, E3 et C1.


Connaître le système d’évacuation de sa douche à l’Italienne

Il existe plusieurs types de systèmes d’évacuation pour une douche, appelés siphons en plomberie. Les siphons classiques carrés, situés au centre de la largeur de la douche, sont les plus courants. Ils permettent l’évacuation de l’eau au milieu tout en étant éloignés de l’entrée. Il est aussi possible d’utiliser des caniveaux de douche, qui récupèrent l’eau sur toute la largeur du bac. Pour une douche à l’italienne avec un siphon carré, il est recommandé d’utiliser des petits carreaux pour suivre les pentes et diriger l’eau. Cependant, les petits carreaux peuvent entraîner des contraintes d’entretien en raison du nombre de joints entre les carreaux de mosaïque.


Quels sont les préparatifs à envisager ?

Avant de commencer les travaux de carrelage, il faut préparer la surface. Le sol doit être prêt, avec une légère pente, des receveurs de douche ou une chape en béton avec un film d’étanchéité. Pour les murs en ciment ou en plâtre, combler les fissures avec de l’enduit, puis poncer et laver la surface pour obtenir une surface plane. Si la salle de bain est déjà carrelée, on peut soit enlever l’ancien revêtement, soit poser le nouveau carrelage par-dessus. Si vous choisissez de recouvrir l’ancien carrelage, assurez-vous de remplacer les carreaux cassés et de resceller ceux qui se détachent.


Quelles sont les étapes de la pose de carrelage ?

Une fois les préparatifs terminés, vous pouvez commencer à poser le carrelage de sol en suivant une technique différente de celle habituellement utilisée, car les carreaux ne sont pas tous de même niveau. Il est recommandé de commencer par le centre de la douche et de s’étendre vers les murs. La pose du carrelage mural n’est pas plus difficile et peut être effectuée par un bricoleur expérimenté. Pour un rendu esthétique optimal, il est conseillé d’aligner les joints du mur et du sol. La dernière étape consiste à réaliser les joints, qui doivent être précis pour garantir l’étanchéité du carrelage. Les étapes sont les suivantes :

  1. Préparation et application du mortier
  2. Remplissage des espaces entre les carreaux
  3. Polissage des joints.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *